YUURANK logo web

Accompagnement SEO

Contact

Le terme SEO revient fréquemment lorsqu’on parle de visibilité dans Google ou dans les autres moteurs de recherche. Vous trouverez dans ce texte des informations sur les éléments suivants :

  • la définition du SEO ;
  • les piliers du SEO ;
  • les indicateurs du SEO ;
  • les outils du SEO.

Le SEO, qu’est-ce que c’est ?

SEO est l’acronyme de Search Engine Optimization. La traduction française est « optimisation pour les moteurs de recherche ». Ces termes désignent l’ensemble des techniques visant à améliorer le positionnement d’une page web dans la liste des résultats de Google. L’objectif étant de se positionner sur la première page, idéalement en première position. Le SEO est également appelé « référencement naturel », par opposition au référencement payant (type Google Ads).

Le SEO : un outil du webmarketing

Le SEO est l’un des canaux d’action du webmarketing, dont le but est de promouvoir un service ou un produit au travers des différents supports numériques. Ces derniers regroupent l’emailing, les réseaux sociaux et la publicité, en complément du SEO.

Le SEO : un outil de veille concurrentielle stratégique

Une des données d’entrée de la stratégie SEO est l’analyse de mots-clés, ces requêtes tapées dans la barre de recherche par les internautes. Ils permettent d’identifier les thématiques et les produits qui intéressent vos clients potentiels, de manière détaillée. En analysant ces données, les outils informatiques SEO sont capables d’estimer les meilleurs mots-clés pour un site internet donné. Ainsi, vous pouvez identifier les contenus à optimiser sur votre site, mais également trouver les mots-clés de vos concurrents. 

Comment fonctionne le SEO ?

L’objectif de Google, comme des autres moteurs de recherche, est de proposer la meilleure réponse à la question de l’internaute. Et ce, le plus rapidement possible. Les robots de Google parcourent la toile de l’internet en permanence, et attribuent une notation à chaque page web ! Il existe plus de 200 paramètres analysés par ces programmes appelés « spider ». Parmi ces critères, on retrouve des items très variés, comme :

  • la vitesse de chargement du site sur un smartphone ;
  • la fréquence de mise à jour des pages web ;
  • la pertinence du contenu ;
  • la richesse du champ lexical ;
  • les interactions avec les internautes ;
  • etc.

Ces paramètres SEO ont été regroupés en 4 catégories, appelés les piliers du SEO.

Quels sont les 4 piliers du SEO ?

Pour optimiser le référencement naturel d’un site web, il est nécessaire de travailler sur les 4 axes suivants :

  • la technique ;
  • le contenu ;
  • le netlinking ;
  • l’UX et l’engagement.

Une description succincte de chaque pilier SEO est disponible dans les paragraphes suivants.

Pilier SEO n°1 : la technique

Ce premier axe SEO concerne la capacité d’un GoogleBot (robot d’indexation) à parcourir rapidement et sans problème votre site internet. Les points d’attention seront donc liés à la structure du site, ainsi qu’aux éléments à explorer sur la page. Sont-ils clairement identifiés par un balisage informatique spécifique (appelé balisage HTML) ? Tous les liens internes sont-ils opérationnels (pas de liens morts = erreur 404) ? Etc.

Pilier SEO n°2 : le contenu

Le second axe du SEO concerne la lisibilité de vos contenus par l’intelligence artificielle qui composent les programmes d’analyse de Google. Cette IA analyse les termes utilisés dans les titres, les sous-titres. Elle balaie rapidement les paragraphes pour scanner le champ sémantique utilisé. Elle consulte les méta descriptions, ces informations présentes dans un emplacement autre que le corps du texte (ex : nom des images, meta description, etc.).  

Pilier SEO n°3 : le netlinking (la popularité)

Le troisième pilier du SEO est l’autorité du site parcouru par les robots de Google. Pour mesurer cette autorité, les « spiders » suivent les liens pointant vers le site analysé. Plus il y a de « gros » sites liés au vôtre par un ou plusieurs « backlinks », plus votre score d’autorité sera élevé. Le maillage interne (liens entre les différentes pages du site) est aussi pris en compte.

Pilier SEO n°4 : l’UX et l’engagement utilisateur

Le dernier pilier du SEO concerne l’expérience utilisateur, aussi appelée UX. L’objectif de Google est de mener l’internaute vers un site agréable à l’usage. Il mesure cet élément en enregistrant le temps passé sur une page, la navigation vers d’autres pages du site, le partage sur les réseaux sociaux, etc.

Quels sont les indicateurs du SEO ?

Avant de lancer une campagne SEO, il est important de connaître les KPI SEO (key performance indicator) incontournables. Les voici classés par thématique :

  • Mesure du trafic sur le site web :
    • nombre de visites uniques sur le mois ;
    • nombre de sessions mensuelles ;
    • nombre d’impressions ;
    • taux de clics ;
    • etc.
  • Mesure de la qualité du contenu proposé par rapport aux attentes des internautes :
    • taux de rebond ;
    • durée de visite des utilisateurs ;
    • nombre de pages vues par visite ;
    • etc.
  • Indicateurs Business :
    • taux de conversion ;
    • coût par clic ;
    • etc.
  • Indicateurs d’autorité :
    • nombre de backlinks ;
    • nombre de domaines référents ;
    • autorité des domaines référents ;
    • etc.

Les outils du SEO

Ils se divisent en deux catégories  : les outils SEO gratuits et les payants. La liste proposée n’est pas exhaustive, d’autant plus que de nouveaux outils arrivent régulièrement sur le marché.

Outils SEO gratuits ou disponibles en freemium

Google propose ses propres outils d’analyse du trafic web. Ils nécessitent une connexion initiale à votre site, et enregistrent des données réelles dans le respect du RGPD. Ce sont :

  • Google Search Console : elle enregistre le trafic sur chacune des pages, et identifie les mots-clés des recherches qui ont mené à votre site. Elle fournit des éléments sur l’état de santé de votre site, notamment l’état d’indexation.
  • Google Analytics :  outil statistique permettant d’analyser l’audience d’un site.
  • PageSpeed Insight : cet outil permet d’analyser la vitesse de chargement de chaque page d’un site.
  • Screaming Frog : permet de réaliser des audits techniques et de contenu de sites web. 
  • Yoast SEO : extension WordPress proposant des optimisations sémantiques et structurelles pour une page web donnée.
  • Ubersuggest : générateur de mots-clés.

Outils SEO payants

Voici les outils payants SEO les plus complets : 

  • SEMRUSH : outil SEO 360° utilise pour réaliser des audits SEO complet, sur les 4 piliers (santé du site, mots-clés, backlinks, suivi des performances organiques, etc.).
  • Ahrefs : outil similaire au précédent, un peu plus développé au niveau de l’analyse des backlinks.
  • Youtext.Guru : fournit des propositions de champ sémantique et de piste pour la construction de cocons sémantiques.
  • 1.fr : analyse un texte en indiquant les mots manquants, et fournit une liste de sujets similaires à une requête donnée.

Quelle est la différence entre SEA et SEO ?

Le SEA est le Search Engine Advertising, processus d’optimisation de la publicité dans Google (Google Ads). Vous payez en fonction du nombre de clics sur vos annonces publicitaires, et selon la concurrence sur le mot-clé choisi. Les résultats sont immédiats en termes de trafic, mais s’arrêtent à la fin de la campagne de publicité en ligne. Le SEO (Search Engine Optimisation) est souvent considéré comme gratuit, car ses résultats sont liés au référencement naturel du site. Néanmoins, il faut compter un investissement en temps pour analyser les mots-clés et rédiger, ou un budget pour déléguer ces tâches. Le référencement naturel se construit lentement, mais durablement. Les deux stratégies peuvent être complémentaires, selon les objectifs de l’entreprise.