Votre site internet est en place, vous savez qu’il faut publier régulièrement du contenu pour favoriser le référencement. Mais quelles sont les règles de la rédaction web ? Voici les bases pour bien rédiger votre article de blog d’entreprise.

1 – Définir une requête-clé

Règle numéro 1 : prévoir une page (ou un article) pour une requête-clé. Le texte à rédiger sera optimisé autour de ce groupe de mots. La liste des mots-clés aura été consolidée auparavant dans un calendrier éditorial, cohérent avec votre stratégie de contenu. Ces termes, spécifiques à votre activité, sont ceux recherchés par votre audience cible. Les résultats de recherche contenus dans Google fournissent des indications. Selon votre ligne éditoriale, vous retiendrez tel ou tel terme spécifique à votre activité. Par exemple : 

  • « formateur sécurité au travail » ;
  • « bureau d’étude machines spéciales » ;
  • « location chariot élévateur télescopique » ;
  • « consultant bien-être au travail » ;
  • etc.

2 – Construire le squelette de l’article

Avant d’attaquer la rédaction d’un article :

  • Listez les différentes idées et mots en vrac.
  • Regroupez-les par sujet.
  • Identifiez les différents paragraphes nécessaires.

3 – Utiliser un outil traitement de texte adapté

Il est préférable de créer son contenu sur Google Doc (une page = un article). Les avantages :

  • Sauvegarde automatique sur un espace sécurisé (Google Drive).
  • Mise en forme des titres et des sous-titres compatibles avec WordPress.
  • Correcteur d’orthographe intégré.
  • Outil gratuit.
  • Utilisable en mode collaboratif :
    • Partage de liens.
    • Droits personnalisables : écriture, commentaires, lecture.

4 – Structurer le texte en paragraphes

Voici les recommandations pour une bonne optimisation d’article web :

  • Rédiger un texte de 500 mots minimum.
  • Découper l’article en paragraphes de 300 mots.
  • Phrases de 20 mots maximum.
  • Choisir une illustration.
  • Ne pas justifier le texte.
  • Intégrez des listes à puces régulièrement.

5 – Varier le vocabulaire

Pour faciliter la lecture et capter l’attention des lecteurs, utilisez des synonymes. Le site synonymo permet de diversifier le lexique utilisé sur votre page web.

6 – Éviter le contenu dupliqué (duplicate content)

Même si vous êtes en manque d’inspiration ou de temps, ne copiez pas des parties intégrales d’autres sites. Vous risquez de perdre en crédibilité auprès des moteurs de recherche, et vous vous exposez à des plaintes pour plagiat.Il est possible de s’inspirer, mais dans ce cas, il faut reformuler. Voici une extension chrome (gratuite) pour vérifier le taux de contenu dupliqué d’un texte : Plagium.

7 – Se relire à voix haute pour corriger les coquilles

Les fautes d’orthographe ou de frappe renvoient une impression négative. Certaines tournures alourdissent la lecture. Une lecture orale permet de tester la fluidité du texte et de corriger les erreurs éventuelles.

8 – Compléter les métadonnées de la page web

Une fois votre texte rédigé, écrivez les quelques lignes de la méta description de votre article. Celle-ci devra contenir la requête-clé.

9 – Renommer les balises alt des images

Au moment d’intégrer les visuels dans votre article, renommez-les. Veillez à positionner les mots-clés ou leur synonymes dans la balise « alt » des photos ou graphismes.

10 – Configurer l’url de l’article

Enfin, pensez à paramétrer l’adresse de la page web (url), en intégrant la requête clé. Supprimez les articles et mots de transition.

Votre article est prêt à être publié sur votre site web. D’autres paramètres entrent en compte pour bien rédiger un article de blog, notamment les liens entre les différentes pages du site. L’art du copywriting (ou écriture persuasive) contribue également à la qualité d’un blog.  Observez comment évolue le trafic sur votre page. Vous ajusterez le contenu en fonction des données de trafic de votre site web.